Né le 26 octobre 1912 à Spézet (Finistère), mort des suites de ses blessures le 7 mai 1944 à Gourin (Morbihan) ; gendarme ; FTP-FFI.

Sur le mémorial de la Résistance à Gourin
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson
Jean Scotet était le fils de Jean Scotet, cantonnier, et de Marie Louise Tyly, ménagère. Il avait épousé Marie Louise Josèphe Pasquet en novembre 1936 à Spézet (Finistère), où le couple était domicilié.

Il quitta ses fonctions de gendarme pour s’engager dans les Francs-tireurs et partisans (FTPF) au sein du Bataillon Stalingrad, et devint chef de groupe avec le grade d’adjudant dans le maquis FTPF de Spézet. Grièvement blessé lors d’un accrochage avec une patrouille allemande à Toul Hallec en Paule (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor), il fut opéré clandestinement le 6 mai 1944 dans la clinique de Gourin (Morbihan) par le docteur Paul Lohéac. Caché à la ferme de Frétezach en Gourin tenue par la famille Bouchard, il y décéda le 7 mai au soir et fut enterré près de la ferme. Dans les jours qui suivirent la région de Gourin connut une sévère répression. Le 24 mai 1944, Guillaume Bouchard et ses fils Albert, Ernest et Jean furent arrêtés, ainsi que le docteur Lohéac. Ils furent déportés, sauf le jeune Jean Bouchard emprisonné un temps à la prison Saint-Charles de Quimper (Finistère). Seul le docteur Lohéac revint de déportation.

Joseph Scotet a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI.

Dans le Morbihan, le nom de Jean Scotet est inscrit sur la liste « Spézet » du monument « Aux Résistants des Montagnes noires » érigé à Gourin.
Dans le Finistère, il est garvé sur le monument aux morts de Spézet et sur la plaque commémorative « Aux FTPF et FFI des maquis » apposée place du 2e Bataillon Stalingrad à Châteaulin.
Son nom figure également sur La plaque Joseph Scotet, Toulhalec en Paule.
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 150 102. — SHD, Vincennes, gr16P 542 286 et GR 16 P 542287.— Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — Mémorial GenWeb. — État civil, Spézet (acte de naissance) ; Gourin (acte de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable