Né le 13 janvier 1925 à Moirans-en-Montagne (Jura), mort au combat le 22 août 1944 à La Mouille (Jura) ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) et du Corps franc de la Libération.

Robert Monnier était le fils de Pierre Henri et de Julie Clémence Cretin. Il était célibataire et domicilié à Saint-Claude (Jura).
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’Intérieur (FFI) du Jura avec le pseudonyme "Beurre" et faisait partie du groupe de Moirans des volontaires du Corps franc de la Libération (CFL), détaché à la Compagnie Picard en stationnement dans la région de Lonchaumois (Jura).
Le 22 août 1944 au lever du jour 15 hommes de la compagnie Picard reçurent l’ordre de tenter une embuscade sur la route de Morbier à La Mouille (Jura), au lieu-dit "Sous les Lattes". Quatre camions allemands se présentèrent sur la route. Le groupe reçut l’ordre de ne pas bouger mais le premier camion s’arrêta et la fusillade commença. Les allemands se regroupèrent et contournèrent le groupe par le dessus de la carrière. Deux allemands s’approchèrent et tirèrent tuant Robert Monnier. Un autre FFI dit "Jésus"fut blessé, il s’agit de Marius Padovani né le 28 décembre 1926 (il a reçu la Croix de Guerre).
Robert Monnier fut cité à l’ordre de l’armée par le général de Gaulle et obtint la mention « Mort pour la France ». Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur la stèle commémorative à La Mouille et sur le monument aux morts, à Moirans-en-Montagne ainsi que sur la plaque commémorative 1939-1945 du Collège Rosset, à Saint-Claude (Jura).
Sources

SOURCES : Le Progrès du Jura du 22 août 2016 : 22 août 1944 : « J’avais 22 ans et je me suis senti comme un miraculé, témoignage de Robert Bourgeois.— Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne.— Mémorial Genweb. — Note de Daniel Padovani.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable