Le 10 avril 1944, sur demande de l’interrégion militaire, Jean-Jacques Chapou alias capitaine Philippe occupa la ville de Carjac avec environ 350 FTP issus de 8 maquis.
Après avoir neutralisé les voies, occupé la mairie et la gendarmerie, 3 personnes responsables de dénonciations furent jugées sommairement puis exécutées sur la place publique.
Les troupes allemandes, prévenues, venues depuis Cahors, arrivèrent par Larnagol où un barrage avait été établi par le maquis « France ».
Vers 15 heures, arrivèrent des GMR, des miliciens, des soldats allemands, des agents du SD qui attaquèrent le barrage de tous côtés. Les maquisards durent se replier après avoir perdu deux hommes.
Les groupes de GMR attaquèrent presque tous les barrages autour de Cajarc, entrainant le repli général. Le bilan fut de cinq morts, deux tués sur place et trois prisonniers fusillés quelques jours après à Toulouse, un blessé grave.
Un Monument commémoratif intitulé "Barrage de Larnagol" 10 avril 1944 a été érigé dans la commune.
Résistants tués à Lanargol :
CABRIGNAC Pierre
LARRIVE Ch
MOULY M
QUÉMÉRÉ Christophe
VAN EDMOND Jean
Sources

SOURCES : Figeac-et-le-segala-janvier-juillet-1944. — Les chroniques du Musée de la Résistance, tome 1, Musée de la Résistance de Cahors, 2005. — Mémorialgenweb.

Eric Panthou

Version imprimable