Né le 9 avril 1875 à Neuville-les-Dames (Ain), mort le 31 août 1944 à Villars-les-Dombes (Ain) tué par les Allemands ; maréchal-ferrant ; militant socialiste ; victime civile.

Fils de Louis Auguste Vulin et Antoinette Brunet, journaliers, Auguste Vulin, forgeron maréchal-ferrant à Villars-les-Dombes, fut délégué de Villars au Ier congrès fédéral du Parti socialiste de l’Ain, le 6 avril 1919. Il fut secrétaire du groupe socialiste de Villars dès cette époque et le demeura jusqu’à la scission, après laquelle il fut secrétaire et trésorier de la cellule communiste de Villars jusqu’en 1932 au moins.
Il s’était marié le 17 novembre 1897 à Neuville-les-Dames avec Jeanne Genton (née le 13 juillet 1874).
Candidat au conseil municipal de Villars aux élections des 30 novembre et 7 décembre 1919, il avait participé à la fondation de la cantine scolaire, de la Libre pensée, du groupe socialiste. Il était membre du bureau de la société de secours mutuels et membre honoraire de toutes les sociétés philanthropiques de Villars. Néanmoins Auguste Vulin ne fut pas élu. Il se présenta de nouveau aux élections municipales des 3 et 10 mai 1925. Aux élections sénatoriales d’octobre 1929, il fut candidat du PC avec René Nicod* (voir René Marius Nicod*) et Antoine Geoffroy*.
Le 29 août 1944, il y avait une forte présence allemande à Villars-les-Dombes, comptant alors de nombreuses victimes tombées lors de combats récents. Un Allemand commanda à Auguste Vulin de participer à leurs inhumations. Ce dernier apparemment peu enclin à obéir fut abattu d’un coup de pistolet à bout portant.
Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Villars-les-Dombes (Ain).
Sources

SOURCES : Arch. Nat. F7/13130. — Arch. Dép. Rhône et Métropole, Fonds du service du Mémorial de l’oppression et de la délégation régionale du Service de recherche des crimes de guerre ennemis, 3808 W 127 (nc). — AVCC Caen AC AC 21 P 407946 (nc). — L’Éclaireur de l’Ain, 20 avril, 30 novembre, 7 et 14 décembre 1919, 1er février, 7 et 28 novembre 1920, 10 mai 1925, 13 octobre 1929. — Rens. mairie Villars.— Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 78. — Mémorial Genweb.

Charles Sowerwine, Benoit Prieur

Version imprimable