Né le 31 décembre 1897 à Orthez (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques), fusillé comme otage le 21 septembre 1942 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ; ouvrier métallurgiste ; militant syndicaliste CGT et communiste de Gironde ; résistant (Front National pour la libération ?).

David Lasserre était le fils de Daniel David, chaudronnier et de Marie, Thérèse Saint-Raymond. Il se maria à Boulogne le 12 novembre 1921 avec Adeline Babe puis, veuf, le 6 décembre 1924 avec Marguerite Françoise Gaban. Il était père de quatre enfants.
Domicilié à Bégles (Gironde), gréviste de 1936, il militait au Parti communiste et à la CGT. Il travaillait à la Société nationale des constructions aéronautiques du Sud-Ouest (SNCASO).
Il participa aux activités clandestines (sabotage de la production et du matériel) et fut arrêté le 25 juillet 1942 avec sept camarades de l’usine parmi lesquels quatre ont été fusillés avec lui le 21 septembre 1942 au camp militaire de Souge.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen. – René Terrisse, Bordeaux 1940-1944, Perrin, 1993. – Georges Durou, Henri Chassaing, Hommage aux fusillés de la région bordelaise, 1991. – Comité du souvenir des fusillés de Souge, Les 256 de Souge, op. cit. – État civil. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 340654 (nc).

Jean-Pierre Besse

Version imprimable