Né le 1er décembre 1908 à Rubiera (province de Reggio d’Émilie, Émilie-Romagne, Italie), exécuté le 10 juin 1944, à Pugny-Chatenod, au lieu dit le Croc, plateau du Revard (Savoie) ; résistant FTP.

Charles Setti habitait Aix-les-Bains (Savoie), où il vivait avec sa femme et ses cinq enfants. Il était soudeur à l’arc à la Société savoisienne de construction électrique, (appelée communément La Savoisienne).
Il intégra le groupe des FTP aixois. Le 7 juin 1944, suite à un mot d’ordre de mobilisation, il rejoignit en compagnie de ses deux frères, Maurice et David et de quatre autres compagnons, le plateau du Revard. Son groupe s’installa dans un chalet, au passage du Croc . Au matin du 10 juin, il fut surpris par des soldats allemands, alors qu’il se rendait au ravitaillement et fut abattu aux abords de la route de la Feclaz. Dans le même temps ses frères et ses camarades de combat, Louis Chiotti, Maxime Lacrosaz, Marcel Nicoud et Julien Portier étaient capturés et exécutés à proximité de leur chalet.
Un monument commémoratif a été érigé sur les lieux de l’exécution.
Le Revard, la Féclaz (Savoie) : 10 juin 1944
Sources

SOURCES : Musée savoisien. — Arch. Dép. Savoie, 961 W 31. — Johannès Pallière , La campagne des Bauges, Cabédita, 1997.

Michel Aguettaz

Version imprimable