Né le 26 avril 1922 à Lunery (Cher), fusillé le 23 novembre 1943 à Bourges (Cher) ; ouvrier agricole ; résistant du Cher.

Ouvrier agricole à Château-Bagnon, commune de Mareuil-sur-Arnon, célibataire, Julien Guillaume resta six mois dans les chantiers de jeunesse puis fut désigné pour le STO. Réfractaire, il entra dans un maquis entre Villeneuve et Saint-Florent (Cher). Il fut blessé par balle et arrêté le 11 novembre 1943 lors d’une attaque du maquis FTP d’Ivoy-le-Pré (Cher). Envoyé à l’hôpital d’Issoudun (Indre), il fut ensuite placé à la prison de Bourges et condamné à mort par un tribunal allemand.
Il a été fusillé le 23 novembre 1943 à Montifaut, polygone de Bourges. Il fut inhumé au cimetière Saint-Lazare, fosse 869.
Un panneau sur la RN142, inauguré le 6 septembre 2012, commémore l’exécution de 41 personnes, lors de la Seconde Guerre mondiale à Bourges, d’avril 1942 à juillet 1944, sur le site de Montifaut dans l’enceinte du polygone (champ de tir).
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII 4 (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Seine. — Notes Maurice Renaudat. – Musée de la Résistance nationale, fichier de l’Association des familles de fusillés.

Claude Pennetier

Version imprimable