Né le 9 août 1923 à Maraye-en-Othe (Aube), fusillé le 13 mai 1944 à Bourges (Cher) ; résistant FFI.

Fils de maçon, bonnetier dans l’Aube, Bernard Cléry fut résistant FTP dans le Cher sous les ordre de Roland Champenier et participa à plusieurs attaques et sabotages. Il était accusé d’avoir quitté son groupe pour se livrer en bande à des attaques de particuliers. Il était recherché pour ces faits par la gendarmerie française. Il fut arrêté le 22 février 1944 alors qu’il rançonnait des fermiers. Le chef de leur groupe se suicida au moment de son arrestation.
Détenu à la prison du Bordiot à Bourges, il fut condamné à mort par le tribunal allemand FK 776 de Bourges et fusillé le 13 mai 1944 à Montifaut, polygone de Bourges. Son corps fut retrouvé dans le charnier des Bigarelles. Son mère, Marcelle Adam épouse Clery, ménagère, domiciliée à Prugny (Aube), reconnut le 17 février 1945 le cadavre n°6 (1 m 54, cheveux blonds) ; elle précisa "Je savais qu’il appartenait à un groupe de résistance", la soeur de Bernard, Arlette, domestique agricole, fit de même. Il fut inhumé au cimetière Saint-Lazare. Il avait vingt ans.
Son nom figure sur la stèle commémorative des fusillés de Montifaut à Bourges et sur le monument aux morts de Sainte-Savine (Aube).
BOURGES, terrain militaire du Polygone, stand de tir de Montifaut (29 avril 1942-11 juillet 1944)
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Cher, 1 W 362. - Mémorial GenWeb.

Claude Pennetier

Version imprimable