Né le 17 décembre 1913 à Bondeval (Doubs), fusillé le 19 mai 1944 à la Butte de Besançon (Doubs) ; maquisard FTPF et homologué FFI.

Jean Antonietti était le fils de Pierre et de Hélène Vernier. Il était l’époux d’Alice Schaller. Domicilié dans sa commune natale, Jean Antonietti exerçait le métier de chauffeur et entra dans la Résistance au sein du groupe FTP Bara en janvier 1943. Il fut blessé et fait prisonnier lors de l’attaque du maquis du Friolais (Doubs), près de Maîche, dans lequel il se trouvait le 19 février 1944.
Incarcéré à la prison de Belfort puis à la maison d’arrêt de Besançon, la Butte, il fut condamné à mort par la cour martiale de la Milice à Besançon le 18 mai et fusillé dans cette ville le 19 mai 1944 à douze heures en même temps que Gilbert Le Berrigaud, Robert Greusard, Jean Durand, Georges Bertholino, Maurice Blaise, Marius Geley et Lucien Vannier.
Il obtint la mention « Mort pour la France » par décision du ministre des Anciens combattants du 9 août 1950 et régularistion selon lettre de la direction générale de l’office national des Anciens combattants et victimes de guerre en date du 4 novembre 2016. Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Le 19 mai 1946, une cérémonie rendit hommage aux maquisards et à Auguste Magnin de Pont-les-Moulins, surveillant stagiaire à la prison en 1944. Auguste Magnin ayant pris parti pour les maquisards exécutés le 19 mai 1944, fut emprisonné, puis déporté à Dachau. Il mourut à Melk, le 5 janvier 1945.
Une plaque et une stèle placées dans l’enceinte de la prison rappellent ces huit martyrs, dont les corps reposent au cimetière Saint-Claude. Son nom figure également sur la stèle commémorative 1939-1945 des fusillés, sur le monument de la Libération, à Besançon et le monument aux morts, à Bondeval (Doubs).
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen. – SHD Vincennes, GR 16 P 15191 . — La Résistance dans le Doubs, fiche de Françoise Leboul, CDrom, L’Association Mémoire de la Résistance dans le Doubs et AERI, 2007.— État civil (acte de décès).

Jean-Pierre Besse

Version imprimable