Né le 11 novembre 1912 à Toulon (Var), fusillé le 28 août 1942 au stand de tir du Madrillet à Grand-Quevilly (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; mécanicien SNCF ; militant communiste ; résistant FTPF et Résistance-Fer.

Robert Cloarec, célibataire, habitait à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). Il fut condamné le 14 janvier 1941 à six mois de prison pour évasion d’un « séjour surveillé ». Il rejoignit les rangs de la Résistance et fut arrêté, par la Sipo-SD, en même temps que René Béchepay le 22 mai 1942 au 345 rue Victor-Hugo à Sotteville-lès-Rouen pour détention illégale d’armes. Condamné à mort par le tribunal militaire de Rouen (FK 517) le 25 août 1942, il a été fusillé le 28 août 1942 à Grand-Quevilly. Lors de son arrestation, il aurait abattu deux des inspecteurs allemands venus l’appréhender.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Seine-Maritime, 51 W 428. – Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime, 1940-1944, édité par l’Association départementale des familles de fusillés de la Résistance de Seine-Maritime, 1992.

Jean-Paul Nicolas

Version imprimable