Né le 24 septembre 1909 à Saint-Sauveur de Nouillé (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), fusillé le 27 septembre 1943 au champ de tir de Biard près de Poitiers (Vienne) ; riveur à la SNCF ; résistant Francs-tireurs et partisans français.

Louis Brin, veuf et sans enfant, résidait à Saint-Georges-les-Baillargeaux (Vienne). À partir de mars 1943, sous le pseudonyme Petit Louis, il fut un membre actif des FTPF du groupe Rol placé sous la responsabilité de Roger Quintard. Il participa avec ses camarades Nerone Fontanot, Jean De Mello, Jean Quintard et Jean Roy au sabotage d’un train de marchandises à la hauteur d’Iteuil (Vienne).
Arrêté le 22 juillet 1943, il fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Poitiers (FK 677) le 20 septembre 1943. Il a été fusillé sur le champ de tir de Biard le 27 septembre 1943 avec Roger Quintard et sept camarades. Il fut inhumé au cimetière de Buxerolles (Vienne).
Son nom est inscrit sur le monument érigé à la mémoire des 128 fusillés sur le champ de tir de Biard, inauguré le 8 mai 1949.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen. – Arch. Dép. Vienne, 1921W7 et 1921W8. – Au nom de la Résistance, hommage aux 128 fusillés, coll. Centre régional « Résistance & Liberté » et MIMC Office national des anciens combattants Vienne, Poitiers, 2013.

Virginie Daudin

Version imprimable