Né le 19 mars 1923 à Meilleray (Seine-et-Marne), fusillé le 19 février 1944 à L’Épine (Marne) ; ouvrier carrier domicilié à Broyes (Marne) ; résistant FTPF.

Georges Laîné
Fils d’Eugène Laîné et de Juliette Meuzeret, cultivateurs, Georges Laîné rejoignit le groupe des Francs-Tireurs et Partisans français (FTPF) de Sézanne en novembre 1943 et participa à des attentats contre l’armée allemande et à des sabotages. Traqué par la Gestapo, il trouva refuge avec d’autres résistants de la région d’Épernay dans la forêt de Trois-Fontaines (Marne). Il a été arrêté à Sermaize (Marne) le 12 décembre 1943 par la police française de Nancy avec Camille Soudant, Robert Baudry et Armand Risse, le garagiste qui les hébergeait et qui a été déporté le 22 janvier 1944 à Buchenwald (Allemagne). Condamné à mort le 16 février 1944 par le tribunal militaire allemand FK 531 de Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne) pour attentats contre du matériel ferroviaire, Georges Laîné a été fusillé le 19 février 1944 sur le terrain de La Folie à L’Épine avec quatorze autres Francs-tireurs et partisans français (FTPF) : Robert Baudry, Gilbert Cagneaux, Maurice Chuquet, Michel Destrez, Julien Ducos, Jean Goutmann, James Lecomte, Émile Rochet, Roger Sondag, Camille Soudant, Marcel Soyeux, Henri Speeckaert, André Tessier et Louis Vanseveren (fusillé à 9 heures en même temps que Georges Laîné).
Inhumé dans le cimetière de l’Est de Châlons, le corps de Georges Laîné a été exhumé et transféré ultérieurement dans le cimetière de Broyes.
À Broyes où une rue porte son nom, Georges Lainé est inscrit sur le monument aux morts. Son nom figure sur la plaque commémorative de la Butte des fusillés à L’Épine et sur la liste des fusillés du monument aux martyrs de la Résistance élevé à Épernay.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen. – Dossier De Brinon, B7/3 204. – Arch. Dép. Marne, M 7463, exécutions par les Allemands 1941-1944 ; fusillés ou exécutés par les Allemands, liste dressée à la demande du ministère de l’Intérieur en octobre 1944. – L’Union, 10-11 août 1946. – Pierre Servagnat, La Résistance et les Forces françaises de l’intérieur dans l’arrondissement d’Épernay. Souvenirs du capitaine Servagnat, Presses de l’imprimerie de Montligeon, 1946. – Pierre Gillet, « Châlons sous la botte. Souvenirs de la Résistance à Châlons-sur-Marne et dans l’arrondissement (1940-1945) », Cahiers châlonnais, no 3, Châlons-sur-Marne, 1983, réédité en 1998. – Jean-Pierre Husson, La Marne et les Marnais à l’épreuve de la Seconde Guerre mondiale, Presses universitaires de Reims, 2 tomes, 2e édition, 1998. – Lionel Fontaine, Patriotes dans la forêt de Trois-Fontaines 1943-1944, Chaumont, mars 2003. – Jean-Pierre et Jocelyne Husson, La Résistance dans la Marne, DVDrom, AERI-Département de la Fondation de la Résistance et CRDP de Champagne-Ardenne, Reims, 2013.

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable