Né le 17 août 1912 à Miramas (Bouche- du-Rhône), exécuté le 21 avril 1944 à Sanilhac (Ardèche) ; cheminot au Teil (Ardèche).

Fils de Pierre Pérassi, chauffeur au chemin de fer, et de Victorine Tardieu, sans profession, Gaston Pérassi, domicilié au Teil (Ardèche) travaillait comme agent de la SNCF. Il s’était marié le 6 juillet 1937 Pélissanne (Bouches-du-Rhône) avec Élise Bégou.Il fut pris comme otage par les Allemands avec neuf autres personnes, puis a été tué d’une balle dans la nuque par des militaires allemands et des miliciens, au hameau de Barisson à Sanilhac.
Le 16 avril 1944, une expédition punitive allemande contre un maquis installé à La Tour de Brison (non loin de Sanilhac) s’était retournée contre les assaillants. La colonne allemande qui comprenait des éléments de la 8e compagnie Brandebourg et des miliciens installés à Viviers ainsi que des feldgendarmes de Montélimar, s’était emparée du fermier Cyprien Guibourdenche qui ravitaillait le maquis. Sur le chemin du retour, elle tomba dans une embuscade tendue par le détachement Salomon (7102e cie FTP) qui disposait d’un armement conséquent. Guibourdenche put s’enfuir, les allemands eurent cinq morts et plusieurs blessés.
En représailles, la Kommandatur de Privas exigea 10 exécutions d’otages pris parmi les détenus de la citadelle de Pont-Saint-Esprit (Gard) et de l’hôtel Potier à Viviers ( Ardèche). Une rafle dans le milieu cheminot du Teil avait eu lieu le 20 avril. Chargés dans une camionnette, ils furent conduits dans la commune de Sanilhac et exécutés. Les soldats allemands incendièrent plusieurs fermes et le château de Brison et se livrèrent à des pillages dans les hameaux de la Chapelette, de Bouix et dans le bourg de Sanilhac. Deux habitants du village furent arrêtés et déportés.
Son nom figure sur une plaque apposée au siège du Parti communiste du Teil qui honore dix militants communistes de la localité tombés dans la Résistance ainsi que sur le monument aux fusillés route départementale RD330 à Sanilhac.
- 
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (notes de Thomas Pouty). — État civil. — CD-Rom AERI La Résistance en Ardèche 2004. — Demontès, L’Ardèche Martyre, imp. Mazel, Largentière 1946. —Mémorial de la résistance en Ardèche, ANACR, 3ème édition 1994 . — Renseignements communiqués par Pierre Bonnaud.

Version imprimable