Né le 29 juin 1889 à La Guéroulde (Eure), fusillé le 2 août 1941 à Caen (Calvados) ; ouvrier agricole ; résistant isolé.

Affichette allemande annonçant l'exécution de Louis Berrier
Affichette allemande annonçant l’exécution de Louis Berrier
Source : Pascal Le Pautremat, Les agents secrets de la France libre, éd. Histoire et Collections, 2013
Louis Berrier, ouvrier agricole à Ernes, fut arrêté par la Feldgendarmerie le 15 juillet 1941 pour avoir renvoyé en Angleterre un pigeon voyageur parachuté dans sa cage d’osier et muni d’une demande de renseignements.
Condamné à mort par la cour martiale de Caen (FK 723) le 29 juillet 1941, il a été fusillé à la caserne du 43e Régiment d’artillerie le 2 août 1941.
Son nom figure sur le monument aux morts de Pierrefitte-en-Beauvaisis (Oise).
Sources

SOURCES : AVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – J. Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, op. cit.— Pascal Le Pautremat, Les agents secrets de la France libre, éd. Histoire et Collections, 2013. — Note de Jean-Pierre Besse.

Jean Quellien

Version imprimable