Né le 11 mai 1905 à Essonnes (Seine-et-Oise), fusillé comme otage le 14 mai 1942 à Caen (Calvados) ; militant communiste.

Marié, Clément Rentaux était établi à Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis).
Arrêté par la police de Vichy en 1941, il passa le 29 septembre devant une section spéciale de Vichy qui le condamna à dix ans de travaux forcés pour menées communistes clandestines.
Conduit à la prison centrale de Caen pour y subir sa peine, il fut désigné le 11 mai 1942 comme otage en vertu d’un ordre du Militärbefehlshaber in Frankreich (MBF). Clément Rentaux a été fusillé par un peloton allemand le 14 mai 1942 à la caserne du 43e Régiment d’artillerie de Caen, en représailles à l’attentat de Saint-Aubin-lès-Elbeuf (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) du 2 mai 1942 qui avait été commis contre trois marins allemands.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – J. Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, op. cit.

Jean Quellien

Version imprimable