Né le 1er juillet 1915 à Nonaspe (Espagne), exécuté le 8 juin 1944 à la Plaine de Conflans (Albertville, Savoie) ; résistant de l’Armée Secrète en Savoie.

Dominique Taberner-Ramus était membre du groupe de sédentaires de l’AS de Grignon et de la plaine d’Albertville.
Le 6 juin, il avait rejoint la forêt de Rhonne sur la rive gauche de l’Isère, lieu de rassemblement prévu de son groupe à l’annonce du débarquement. Ordre fut reçu de rejoindre le hameau des Pointières, sur la commune de Queige. Le 8 juin, il faisait partie d’un groupe de quatre hommes envoyés en éclaireurs. Ils parvinrent à traverser la nationale 9 sans encombre, mais parvenu sur le coteau, ils furent pris sous le feu d’une patrouille allemande. Domingo Taberner fut touché à la jambe, mais réussit à se mettre à couvert avec l’aide de ses camarades. Il fut emmené jusqu’au hameau du Reidier où il fut caché. Dans l’après midi, il fut découvert par une patrouille ennemie et fut convoyé jusqu’à Tours-sur-Isère où il retrouva six de ses camarades. Là, il subit un interrogatoire violent.
Il fut exécuté le 8 juin, vers 23 heures dans la Plaine de Conflans, en même temps que ses compagnons.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Savoie, 961 W 31. — Jean d’Arbaumont, Entre Glières et Vercors : vie et mort du capitaine Bulle, Gardet, Annecy, 1972. — Abbé Romain Ploton, Quatre années de Résistance à Albertville, 1946.

Michel Aguettaz

Version imprimable