Né le 27 janvier 1912 à Oignies (Pas-de-Calais), fusillé le 24 juillet 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; ouvrier mineur ; militant communiste ; résistant au sein des FTPF.

Fils de Maximilien Tournant, mineur, et de Joséphine Legrand, ménagère, Maximilien Tournant s’était marié le 4 avril 1931 à Carvin (Pas-de-Calais), avec Blanche Barlet et était domicilié à Carvin cité Plantigeons.
Arrêté le 2 mai 1942 à Hénin-Liétard par la gendarmerie française pour « activité bolchévique, vol, sabotage et agression contre la Wehrmacht », Maximilien Tournant fut condamné quatre fois à mort et à cinq années de travaux forcés le 8 juillet 1942 par le tribunal militaire allemand d’Arras (OFK 670).
Il a été fusillé le 24 juillet 1942 à 7 h 15 dans les fossés de la citadelle d’Arras.
Il reçut la mention « Mort pour la France ».
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, 51J/6. – J.-M. Fossier, Zone interdite, op. cit., p. 213, 214. – Mémorial des fusillés d’Arras. – État civil.

Christian Lescureux

Version imprimable