Né le 21 juillet 1912 à Bielice (Pologne), fusillé le 15 juillet 1943 au stand de tir du Madrillet, Grand-Quevilly (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; hôtelier à Connelles (Eure) ; résistant individuel, aide et sauvetage.

Une première source indique que, épicier-hôtelier au village de Connelles (Eure), Marcel Weiss recueillait des parachutistes anglais, leur procurait des vêtements, puis les reconduisait à Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) dans une auto volée aux Allemands. Selon les archives de la DAVCC, il hébergea le 5 avril 1943, un aviateur américain qui avait réussi à sauter en parachute de son avion en perdition. Marcel Weiss avait logé et nourri ce soldat jusqu’au 6 avril 1943.
Il fut dénoncé, et son domicile perquisitionné. Des armes furent trouvées chez lui. Arrêté, il fut jugé par le tribunal FK 517 de Rouen le 18 juin 1943 et condamné à mort pour intelligence avec l’ennemi et détention d’armes.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime : cote : 51 W428 Les Fusillés. – DAVCC, Caen (Notes Jean-Pierre Besse et Thomas Pouty). – Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime, 1940-1944. édité par l’Association départementale des familles de fusillés de la Résistance de Seine-Maritime, 1994.

Jean-Paul Nicolas

Version imprimable