Né le 14 mars 1901 à Léchiagat, commune de Tréffiagat (Finistère), fusillé le 5 avril 1944 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; marin pêcheur ; militant communiste de Tréffiagat ; résistant.

Jean Baudry
Jean Baudry
Fichier de l’Association des familles de fusillés, Musée de la résistance nationale
Jean Baudry fut élu en 1935 conseiller municipal de Tréffiagat ; il remplit ces fonctions jusqu’au 10 février 1940.
Officier FTP en 1942 (Bataillon La Tour d’Auvergne, première compagnie), Jean Baudry fut arrêté par les Allemands le 30 septembre 1942 à Lechiagat et accusé de transport d’armes par bateau, emprisonné à Quimper puis à Fresnes, condamné à mort par un tribunal militaire allemand le 27 mars 1943 et fusillé le 5 avril 1944 au Mont-Valérien (Suresnes).
Il était marié et père d’un enfant.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, BVIII 5. – Eugène Kerbaul, Dictionnaire biographique Finistère, op. cit. – Renseignements fournis par la mairie de Treffiagat le 5 novembre 1980.

Claude Pennetier

Version imprimable