Né le 31 mars 1902 à La Houssière (Vosges), fusillé le 8 juillet 1944 à Épinal (Vosges) ; cantonnier ; membre du maquis de Corcieux (Vosges).

Marié et père d’un enfant, domicilié à Corcieux, Eugène Baradel fut arrêté, avec ses camarades, le 10 juin 1944 à Corcieux par la Sipo-SD lors de l’attaque allemande du maquis.
Condamné à mort par le tribunal allemand d’Épinal (FK 622) le 8 juillet 1944, il a été fusillé le jour même.
Sources

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).

Delphine Leneveu

Version imprimable