Né le 26 juillet 1924 à Talence (Gironde), fusillé le 24 avril 1944 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) suite à une condamnation à mort ; électricien.

Célibataire et semble-t-il repris de justice (vols, banditisme etc.), Pierre Bassié résidait à Bordeaux (Gironde).
Il fut arrêté par les autorités allemandes le 10 février 1944 à Bègles (Gironde) pour « détention d’armes interdites et actes de violence criminels avec armes ».
Le tribunal militaire de Bordeaux (FK 529) le condamna à mort le 19 avril 1944. Pierre Bassie a été fusillé le 24 avril 1944 au camp de Souge à 6 h 59 avec Pascual Romero.
Leurs noms sont inscrits sur le Mémorial du camp de Souge.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).—  Les 256 de Souge op.cit., p. 139.

Delphine Leneveu

Version imprimable