Né le 10 novembre 1921 à Lixheim (Moselle), fusillé par condamnation le 27 avril 1944 à Épinal (Vosges) ; garçon caviste ; membre de l’Organisation civile et militaire (OCM).

Célibataire, Joseph Baumeler habitait à Saint-Dié dans les Vosges. Suite à une dénonciation, lui et dix-sept autres camarades furent arrêtés par la police française de Nancy. Il fut accusé d’« actes de franc-tireur » (attentat sur un commissariat de police et membre d’un maquis). Il fut ensuite interné à la prison Charles-III de Nancy puis à Épinal.
Condamné à mort par le tribunal militaire d’Épinal (FK 622) le 26 avril 1944, Joseph Baumeler a été fusillé le 27 avril 1944.
Onze de ses camarades d’infortune furent également fusillés et six déportés (trois revenus à la Libération et trois morts en déportation).
Sources

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).

Delphine Leneveu

Version imprimable