Né le 23 octobre 1925 à Saint-Nazaire (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), fusillé le 29 juin 1944 à La Bouvardière- Saint-Herblain (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; résistant ; membre des Forces françaises de l’intérieur (FFI), maquis de Saffré (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).

Fils de Joseph Bivaud et de Marie Aimée Lalaité, Joseph Biraud, célibataire, était réfractaire au Service du travail obligatoire (STO) et avait rejoint le maquis de Saffré.
Il fut arrêté par la Wehrmacht le 28 juin 1944, lors de l’attaque du maquis par l’armée allemande, pour « actes de franc-tireur ». Il fut interné à la prison Lafayette à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).
Condamné à mort le 29 juin 1944 par le tribunal militaire allemand de Nantes (FK 518), Joseph Biraud a été fusillé le jour même à La Bouvardière.
Son frère fut tué à Berlin (Allemagne).
Il a été reconnu "Mort pour la France" le 19 février 1945.
Sources

SOURCES : AVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). — Arch. Dép. Loire-Atlantique, 305 J 3. — Jean-Pierre Sauvage et Xavier Trochu, Mémorial des victimes de la persécution allemande en Loire-Inférieure 1940-1945, 2001.

Delphine Leneveu

Version imprimable