Date et lieu de naissance inconnus, fusillé 11 juillet 1940 à Beauvais (Somme).

Alphonse Blessel résidait à Montigny (Oise) et y aurait pillé un dépôt abandonné de la Coloniale. Quand, sur ordre de la Kommandantur, le maire accompagné de trois personnes vint perquisitionner le dimanche 30 juin 1940 à son domicile de Saint-Just-en-Chaussée (Oise), Alphonse Blessel ouvrit le feu avec un fusil de l’Armée française. Deux des personnes du groupe furent blessées (dont l’une grièvement) avant qu’il ne soit maitrisé.

Un avis allemand résumant l’affaire indique qu’il fut condamné à mort pour pillage, possession d’arme et tentative de meurtre par le tribunal militaire allemand d’Amiens (FK 580) le samedi 6 juillet 1940 et qu’il fut passé par les armes à Beauvais en un lieu inconnu le jeudi 11 juillet 1940

Le n°3 du journal hebdomadaire « La Liaison » du dimanche 15 septembre 1940 rapporte brièvement en première page l’arrestation et l’exécution d’Alphonse Blessel.

Il existe une photo prise clandestinement qui pourrait témoigner de l’exécution d’Alphonse Blessel.Celle-ci a été vraisemblablement prise par un officier payeur d’un des régiments de la 170. Infanterie-Division, unité qui fut en garnison dans le nord de la France pendant l’été 1940.La légende de la photo indique « passage par les armes d’un soldat français par la 9e compagnie de notre régiment ».Il est à noter que l’individu passé par les armes dans un champ semble être habillé en civil et avoir un béret.Le peloton d’exécution était composé d’une demi-douzaine de tireurs issus de la 9. Kompanie du III. Bataillon d’un des régiments organiques de la division.Plusieurs officiers allemands assistent à la scène.Le photographe a pris sa photo caché derrière des buissons à plusieurs dizaines de mètres en arrière du lieu d’exécution.

Une autre source indique qu’un certain Blessel fut arrêté par les autorités allemandes dans le département de la Somme. ll fut interné à la prison d’Amiens (Somme). Le 6 juillet 1940, le tribunal militaire allemand d’Amiens (FK 580) le condamna à mort. Blessel aurait été fusillé le 23 juillet 1940 dans la Somme, peut-être à la citadelle d’Amiens mais son nom ne figure pas dans la liste des corps ensevelis à la citadelle et qui ont été identifiés. S’agirait-il de l’inconnu exhumé en ce lieu le 14 mars 1946 ?
Il est possible que la date du 23 juillet soit celle à laquelle le corps d’Alphonse Blessel aurait été transporté du lieu d’exécution sur Beauvais à la citadelle d’Amiens pour y être inhumé.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). — Notes de Frédéric Gondron et de Vincent Domergue.— La Liaison, journal hebdomadaire d’information de la région de Senlis, 15 septembre 1940.

Delphine Leneveu, Vincent Domergue

Version imprimable