Né le 31 décembre 1908 à Paris, fusillé comme otage le 21 février 1942 à Fontevrault-l’Abbaye (Fontevraud, Maine-et-Loire) ; militant communiste clandestin.

Fils de Maurice Robert et de Mélanie Guiret, André Robert, célibataire, fut arrêté par la police française à une date inconnue pour « propagande anti-allemande et activité communiste », et condamné à dix ans de travaux forcés par le tribunal militaire pour propagande communiste le 27 août 1941.
Fait prisonnier à Fontevrault, il a été fusillé comme otage par les autorités allemandes le 21 février 1942, en représailles à l’attentat du 5 février contre un officier allemand.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 3 / AJ41 245 (Notes Thomas Pouty). – État civil.

Julien Lucchini

Version imprimable