Né le 18 novembre 1888 à Lavalade (Dordogne), fusillé comme otage le 24 octobre 1941 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ; restaurateur ; militant communiste.

René Girard militait au Parti communiste français depuis sa création. Son café-restaurant devint le siège de la section communiste à Cadillac (Gironde). Il collecta habits et aliments pour les réfugiés espagnols et en hébergea plusieurs.
René Girard fut arrêté par la police française à Cadillac lors de la rafle du 22 novembre 1940 qui se solda par l’arrestation de 148 communistes par la police de Vichy, et il fut interné administratif, sans être jugé, au 24 quai de Bacalan puis au camp de Mérignac.
Il fut l’un des cinquante otages désignés pour être fusillés en représailles à l’attentat qui coûta la vie au commandant Reimers à Bordeaux le 21 octobre 1941. L’exécution eut lieu au camp de Souge le 24 octobre 1941.
Une place de Cadillac porte son nom.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Site Internet des fusillés de Souge.

Dominique Tantin

Version imprimable