Né le 9 août 1921 à Tatabanya (Hongrie), fusillé le 15 novembre 1941 à la citadelle de Lille (Nord) ; mineur ; militant communiste ; résistant OS puis FTP - MOI.

De nationalité polonaise, Sandor Serediak vivait à Bruay-sur-l’Escaut (Nord), où il exerçait le métier de mineur.
Le 15 septembre 1941, il fut arrêté à Bruay (Nord) par la police française pour « aide à l’ennemi, détention d’explosifs et projet d’attentat ». Membre de l’Organisation secrète (OS) et de la Main-d’œuvre immigrée (MOI) du secteur Bruay-Thiers-Thivencelle depuis le 1er août 1941, il aurait participé, selon son dossier, à plusieurs sabotages.
Détenu à la prison de Loos-lès-Lille, Sandor Serediak fut condamné à mort, le 30 octobre 1941, par le tribunal militaire allemand FK 678 de Valenciennes ou de Lille. Il a été fusillé le 15 novembre 1941 à la citadelle de Lille par les autorités allemandes, avec ses camarades Jean Dubois, Charles Robiquet, Maurice Dor et Félicien Joly.
Sources

SOURCE : DAVCC, Caen, B VIII dossier 2 (Notes Thomas Pouty).

Julien Lucchini

Version imprimable