Né le 13 février 1905 à Pontchâteau (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), fusillé par condamnation le 17 décembre 1941 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; clerc de notaire ; résistant gaulliste.

Fils d’Aristide Gautret, marchand de tissus, et de Julia Célina Girault, sans profession, André Gautret, clerc de notaire, vivait à Saint-Nazaire (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Il s’était marié le 25 février 1930 à Saint-Nazaire avec Marcelle Donne et était père d’un enfant.
Résistant, il fut arrêté le 22 octobre 1941,comme « chef de groupe gaulliste » à Saint-Nazaire par la police française, pour « distribution de tracts anti-allemands ». Lors de la perquisition qui s’ensuivit à son domicile, les autorités retrouvèrent des photographies représentant de Gaulle, une machine à écrire, ainsi qu’une caisse de munitions.
Incarcéré à la prison de Nantes, André Gautret fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand FK 518 de Nantes, le 2 décembre, et fusillé quinze jours plus tard par les autorités allemandes avec Fleurimond Royer.
André Gautret a été reconnu Mort pour la France, le 16 février 1945.
Son nom figure sur le monument aux morts de la Seconde Guerre mondiale de Pontchâteau, ainsi que sur la plaque commémorative des fusillés de Nantes, près du stade La Beaujoire.
En octobre 1945, sa femme était une responsable départementale de l’Association des familles de fusillés et massacrés. Elle résidait à La Baule.
En février 1960, le sergent Gautret, reconnu Interné politique (1949), a été décoré à titre posthume de la Médaille militaire,de la Croix de guerre et de la Médaille de la Résistance.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 2 (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Loire-Atlantique, 305 J. — Arch. municipales de Saint-Nazaire, 1W62 . — Mémorial GenWeb. – État civil.

Julien Lucchini, Annie Pennetier

Version imprimable