Né le 27 novembre 1918 à Rouen, fusillé le 8 novembre 1943 au stand de tir du Madrillet, Grand-Quevilly (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; résistant FTPF, membre du maquis de Barneville (Eure).

Fils de Jean Joseph Séhy, journalier, et d’Augustine Noël, bambrocheuse, les deux frères Séhy, André et Jean, du Petit-Quevilly, vinrent à Barneville au mois d’août 1943, peu avant l’attaque allemande qui détruisit, le 24 août, la troisième compagnie des Francs-tireurs et partisans (FTP) du détachement Jeanne d’Arc. À eux deux, ils participèrent au déraillement de Gaillefontaine (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), le 18 août, puis à deux vols à main armée dont l’un portait sur des revolvers de la police française.
André Séhy, non averti de l’attaque contre la grotte le 24 août, fut arrêté de nuit alors qu’il rentrait au camp avec Marcel Lechevallier. Les deux hommes furent immédiatement appréhendés par les soldats restés en surveillance après les fusillades de l’après-midi.
Les 6 fusillés de Barneville le 8 novembre 1943 au stand du Madrillet furent Compagnon Maurice ; Lechevallier Marcel ; Legros Robert ; Séhy Jean ; Séhy André ; Mailleau Maurice.
Le tribunal militaire FK 517 de Rouen condamna à mort André Séhy, son frère Jean et quatre autres camarades de Barneville pour actes de franc-tireur et attentats contre troupes d’occupation. Le jugement du 5 novembre 1943 fut suivi, le 8 novembre 1943, de l’exécution de huit FTP au stand de tir du Madrillet, à Grand-Quevilly.
À la Libération, sous l’impulsion des maquisards survivants et de la ville du Petit-Quevilly (mairie communiste), un comité pour le souvenir du maquis de Barneville fut fondé, organisant chaque année à la fin du mois d’août une cérémonie du souvenir à la grotte de Barneville. Sur la stèle du souvenir qui fait face à l’entrée de la grotte figure la liste des martyrs du groupe de Barneville.
À la fin de 1944, le conseil municipal du Petit-Quevilly décida de donner à la rue de Rouen le nom de rue des Frères-Séhy.
Oeuvres

Fusillé de Barneville

Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Seine-Maritime, Dossier Policier Alie de Rouen 1943, Inculpés-Barneville, Bilan des actions du groupe avec noms des participants (sans cote). – Notes Michel Croguennec. – Michel Croguennec, 1943 : Petit-Quevilly au temps du maquis de Barneville, Arch. Petit-Quevilly, 2013. – Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime. 1940-1944, Association départementale des familles de fusillés de la Résistance de Seine-Maritime (1992). – Fernand Châtel, Le maquis de Barneville, Petit-Quevilly, 1967. — État civil.

Jean-Paul Nicolas

Version imprimable