Né le 27 mars 1920 à Liège (Belgique), fusillé le 16 octobre 1941 à Versailles (Seine-et-Oise) ; électricien en usine.

Célibataire, de nationalité belge, Hubert Chartier résidait à Couillet (Belgique).
Il fut arrêté à Paris par les autorités allemandes pour « aide à l’ennemi, confection et distribution de tracts anti-allemands et tentative de franchissement de la ligne de démarcation ». Cependant, rien ne fait mention de son appartenance à la Résistance.
Condamné à mort le 14 octobre 1941 par le tribunal militaire allemand (FK 758) de Saint-Cloud (Seine-et-Oise, Hauts-de-Seine), Hubert Chartier a été fusillé le 16 octobre 1941 à Versailles.
Sources

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).

Delphine Leneveu

Version imprimable