Né le 8 juin 1921 à la Glacerie (Manche), fusillé le 9 mai 1942 à Saint-Lô (Manche) ; ouvrier agricole ; résistant isolé.

Célibataire, Louis Lelaidier, résidant à la Glacerie, fut arrêté le 25 avril 1942 dans cette ville par la gendarmerie française pour « destruction de câbles téléphoniques allemands ». Il avait sectionné ces câbles à six endroits sur une longueur de 200 mètres à l’aide d’une petite hache. Il fut ensuite emprisonné à Cherbourg (Manche) puis Saint-Lô.
Condamné à mort le 4 mai 1942 par le tribunal militaire allemand (FK 722) de Saint-Lô, Louis Lelaidier a été fusillé le 9 mai 1942 à Saint-Lô.
Sources

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).

Delphine Leneveu

Version imprimable