Né le 2 mai 1906 à Montpellier (Hérault), fusillé comme otage le 24 octobre 1941 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ; ouvrier jardinier ; militant communiste dans la clandestinité.

Ouvrier jardinier à la CENPA vivant à Bègles (Gironde), Robert Malsang était, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, militant communiste et secrétaire adjoint de la cellule de La Raze, à Bègles.
Il poursuivit ses activités militantes dans la clandestinité et fut membre d’une organisation de propagande clandestine, pour laquelle il distribuait tracts et journaux, notamment La Gironde populaire. À la suite d’une perquisition, il fut désigné comme devant être interné à la première manifestation d’activité communiste.
Le 19 mai 1941, arrêté par la police française, il fut interné au camp de Mérignac.
Robert Malsang fut l’un des cinquante otages fusillés le 24 octobre 1941 au camp de Souge en représailles à l’attentat qui coûta la vie à un officier allemand, l’intendant Reimers, le 21 octobre 1941 à Bordeaux.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 2 (Notes Thomas Pouty). – Comité du souvenir des fusillés de Souge, Les 256 de Souge, op. cit. — Hommage aux fusillés de la région bordelaise (1940-1941), IRM Gironde, 1987. — Notes Delphine Leneveu.

Julien Lucchini

Version imprimable