Né le 19 juin 1912 à Saint-Firmin-sur-Loire (Loiret), fusillé comme otage le 9 mai 1942 à Saint-Jean-de-la-Ruelle (Loiret).

Maurice Page fut arrêté le 1er novembre 1941 par les autorités allemandes. Il aurait chanté « L’Internationale » dans les rues, et était considéré comme communiste, ce qu’il semble avoir effectivement été.
Maurice Page fut condamné à un an de prison le lendemain et interné à la prison d’Orléans (Loir-et-Cher).
Il devint otage après l’attentat de Romorantin (Loir-et-Cher) du 30 avril 1942, qui toucha deux soldats allemands (et un officier, semble-t-il). Un peloton d’exécution allemand le fusilla le 5 mai à Saint-Jean-de-la-Ruelle, en compagnie de Pierre Mandard et Roger Morand.
Sources

SOURCE : DAVCC, Caen, B VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty).

Frédéric Stévenot

Version imprimable