Né le 4 mai 1921 à Auchel (Pas-de-Calais), fusillé comme otage le 30 avril 1942 à Wambrechies (Nord) ; électricien.

Veuf, Jules Villette, résidait à Béthune (Pas-de-Calais). Il fut arrêté le 1er janvier 1941 à Béthune car considéré comme « souteneur », puis interné à Loos-lès-Lille (Nord).
Jules Villette a été fusillé comme otage le 30 avril 1942 au fort du Vert-Galant à Wambrechies, en représailles à l’attentat de Lille contre un soldat allemand le 20 avril 1942.
Dernière lettre
Loos, 30 avril 1942
 
Monsieur le Curé,
 
Je vous écris pour la dernière fois, monsieur le curé, pour vous remercier de tout ce que vous avez fait pour moi. Mes années de séminaire. Mon éducation. Tout enfin.
Je vous ai désobéi, je le reconnais, mais là-haut je vais prier pour vous et pour votre église.
Je suis parti au ciel avec l’âme purifiée de toute tâche.
Priez pour moi. Je prierai pour vous.
Au revoir monsieur le curé.
Je vous demande encore pardon et (?)
je désire votre bénédiction.
 
Jules Villette
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).— MemorialGenweb. — https://resistancepasdecalais.fr/le...

Delphine Leneveu

Version imprimable