Né le 12 septembre 1914 à Batujewa (URSS-Russie), fusillé le 9 mai 1944 au camp de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) suite à une condamnation à mort.

D’origine soviétique, incorporé dans l’Armée allemande, peu être de force, Michaël Erefeew était, si l’on en croit le rapport Cadalen après guerre , organisé dans l’armée allemande avec plusieurs autres soldats russes et projetait d’assassiner des sous-officiers allemands, puis de saboter un dépôt de munitions.
Dénoncé, il fut condamné à mort pour rébellion avec cinq autres camarades soviétiques et fusillé le 9 mai 1944 au camp de Souge.
Sources

SOURCES : Comité du souvenir des fusillés de Souge, Les 256 de Souge, op. cit. – État civil.

Version imprimable