Né le 23 août 1908 à Asnières-en-Bessin (Calvados), exécuté sommairement le 6 juin 1944 à Caen (Calvados) ; charron ; résistant, membre du réseau Alliance.

Fils premier jumeau de Jules Anne, charron, et de Mrie Augustine Leboeuf, sans profession, Albert Anne, charron à Asnières-en-Bessin, s’était marié le 24 juin 1933 à Valognes (Manche) Louise Alberta et était père de trois enfants. Il appartenait au réseau Alliance et portait le pseudonyme de « Pieuvre ». Victime de la large rafle qui frappa cette organisation au printemps 1944, il fut arrêté par la Gestapo sur son lieu de travail le 5 mai. Conduit à la maison d’arrêt de Caen, Albert Anne fut exécuté sommairement le 6 juin 1944 comme soixante-dix à quatre-vingts autres détenus. Inhumé dans un premier temps dans la cour de la prison, son corps ne fut jamais retrouvé.
Son nom figure sur les monuments aux morts et plaques commémoratives de Caen, Bayeux, Asnières-en-Bessin et Arromanches-les-Bains.
La mention "Mort pour la France" lui a été attribuée.
Sources

SOURCES : Jean Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados. — Mémorial GenWeb. — Notes de Julien Lucchini. — État civil.

Jean Quellien

Version imprimable