Né le 7 septembre 1919 à Cavaillon (Vaucluse), exécuté le 9 juillet 1944 à Villelaure (Vaucluse) ; commis expéditeur ; résistant.

Fils d’Émile et de Marie-Jeanne Morlot, André Morlot, commis expéditeur à Cavaillon, était entré dans la Résistance en 1943. D’après son épouse Paulette née Canoni, il fut arrêté le 6 juillet 1944 par les hommes de la 8e compagnie Brandebourg au restaurant Berhier où il avait habitude de déjeuner. Emprisonné à l’hôtel Splendid de Cavaillon qui leur servait de siège. Il en fut extrait avec cinq autres prisonniers, résistants pour la plupart, le 9 juillet 1944 par le groupe Heinrich partant en mission à Lambesc (Bouches-du-Rhône) pour effectuer des arrestations. Les six hommes - Blaise Bounias*, Armand Léardo*, René et Maurice Mino*, André Morlot et un inconnu - furent exécutés au passage à Villelaure, vers 14 heures, non loin du village, quartier du Marderic. Ses obsèques et celles de Blaise Bounias eurent lieu à Cavaillon le 14 septembre 1944. Un monument commémoratif fut érigé sur les lieux de l’exécution après la Libération.
Voir Site d’exécution Villelaure (Vaucluse)
Sources

SOURCES : Arch. Justice militaire, Dossier Frey, Ronglin, Bossy, etc., rapport du 16 janvier 1946. ⎯ Arch. dép. Gard, 3 U 7 252 (cour de justice de Nîmes, dossier Paolino). ⎯ Association des amis du Musée de la Résistance et de la Déportation, La mémoire gravée. Monuments, stèles et plaques commémoratifs de la Seconde Guerre mondiale dans le département de Vaucluse, Fontaine-de-Vaucluse, Musée d’Histoire, 2002. — Madeleine Baudoin, Témoins de la Résistance en R2, intérêt du témoignage en histoire contemporaine, Aix-en-Provence, thèse d’histoire, Université de Provence, 1977. — Louis Coste (dir.), La Résistance du pays d’Apt, de la Durance au Ventoux. Historique, Apt, 1974, rééd. 1982. — Guillaume Vieira, La répression de la Résistance par les Allemands à Marseille et dans sa région (1942-1944), Aix-en-Provence, thèse de doctorat, Université d’Aix-Marseille, 2013.— Jean Giroud, Cavaillon se souvient 1939-1945, sl, rééd. 2015.

Jean-Marie Guillon

Version imprimable