Né le 4 janvier 1904 à Smyrne (Izmir, Turquie), exécuté sommairement le 21 avril 1944 à Sanilhac (Ardèche) ; commerçant ; victime civile.

Issu d’une famille juive levantine, Salomon Lévy obtint la nationalité française par décret du 29 juin 1926 paru au JORF du 5 juillet 1926 (p. 7415).
Il était alors commerçant à Grasse (Alpes-Maritimes).
En 1944, il habitait au 27 rue du Vieux Sextier à Avignon (Vaucluse).
Le 16 avril 1944, à l’issue d’une journée de représailles contre la population locale, cinq militaires allemands furent tués à leur retour par des maquisards F.T.P. à Sanilhac (Ardèche).
Le 21 avril 1944, Sur ordre de la Kommandantur de Privas (Ardèche), les nazis revinrent et fusillèrent dix otages pris parmi des résistants et des civils emprisonnés à Viviers (Ardèche) et Pont-Saint-Esprit (Gard).
Salomon Lévy, dont on ignore la date et les circonstances de l’arrestation, fut l’une des victimes exécutées d’une balle dans la nuque par des hommes de la 8e Compagnie Brandebourg, à Sanilhac.
Son nom figure sur le monument aux fusillés à Sanilhac.
Le Mémorial de la Shoah à Paris et Yad Vashem à Jérusalem (Israël) le recensent parmi les victimes de la Shoah.


Voir : Sanilhac (21 avril 1944)
Sources

SOURCE : AC 21 P 478 187 (base DIR morts, nc). — Arch. Dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 223. — DAVCC, Caen (notes de Thomas Pouty). — Mémorial GenWeb. — Mémorial de la Shoah. — Yad Vashem. Mémoire des hommes. — JORF, Gallica.

Claude Pennetier

Version imprimable