Né le 14 juillet 1898 à Boulieu-les-Annonay (Ardèche), exécuté sommairement le 21 avril 1944 à Sanilhac (Ardèche) ; cheminot ; homologué résistant.

Joseph Vernet travaillait aux chemins de fer depuis août 1920. En 1944, il était contremaître principal au Teil (Ardèche) où il était domicilié avec son épouse.
Joseph Vernet, connu pour ses sympathies pour la Résistance, fut arrêté comme otage et exécuté avec 9 autres personnes (dont quatre autres cheminots) d’une balle dans la nuque par des militaires et des miliciens le 21 avril 1944 au lieu-dit "Les Flancs du Roure", à Sanilhac.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant de la Résistance intérieure française (RIF) et interné résistant. Son nom est inscrit sur les plaques et monuments à Sanilhac, au Teil (Ardèche) et à Nîmes (Gard).


Voir Sanilhac (21 avril 1944)
Sources

SOURCES : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 590548 (à consulter).— DAVCC, Caen (notes de Thomas Pouty). — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Hervé Barthélémy et Cédric Neveu dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017, p. 1473-1474.

Claude Pennetier, Dominique Tantin

Version imprimable