Né le 2 novembre 1909 à Rennes (Ille-et-Vilaine), fusillé par condamnation le 5 septembre 1942 au stand de tir du ministère de l’Air à Paris (XVe arr.) ; inspecteur d’assurances ; résistant agent du Service de renseignements.

Fils d’Albert et de Charlotte, née Levillain, Fernand Drouin épousa Éliane Vauche. Mobilisé en 1939, soldat de 2e classe dans le service santé, il fut ensuite muté dans l’infanterie. Il vivait à Lambezellec dans le Finistère où il exerçait la profession d’inspecteur d’assurances. Il fut l’un des premiers agents clandestins du Service de renseignements (SR) de Limoges (Haute-Vienne) et organisa le passage de parachutistes anglais et canadiens en zone libre. Il indiqua à Georges Bourguignon, agent venu de Belgique, une filière d’évacuation par voie maritime vers l’Angleterre au départ de La Rochelle (Charente-Inférieure, Charente-Maritime).
Arrêté début août 1942 par la police allemande en gare de Laval (Sarthe), il fut incarcéré dans la prison de la ville, puis à Angers (Maine-et-Loire), enfin à la prison de la Santé à Paris. Il comparut le 29 août 1942 devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.), fut condamné à mort deux fois pour « détention illégale d’armes » et « espionnage ». Il fut passé par les armes le 5 septembre 1942 à 12 h 35 au stand de tir du ministère de l’Air.
Son inhumation eut lieu dans le carré des corps restitués aux familles au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne). Après la Libération, le ministère des Anciens Combattants lui attribua la mention « Mort pour la France », il fut décoré à titre posthume de la Légion d’honneur et de la Croix de guerre avec palme.
Le nom de Fernand Drouin figure sur le Mémorial national des agents spéciaux à Ramatuelle (Var).
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, Boîte 5/B VIII 3, Liste S 1744-484/42 (Notes Thomas Pouty). – Arch. Bureau Résistance, bulletin de l’AASSDN no 24 p. 47, no 169 p. 27. – Adam Rayski, Au stand de tir. Le massacre des résistants. Paris 1942-1944, Éd. Mairie de Paris, 2006. – L. Tsévéry, F. Sekhraoui, Les 161 fusillés du polygone de Balard, Éd. FFDJF, 2011.

Daniel Grason

Version imprimable