Né le 29 janvier 1911 à Caudry (Nord), fusillé le 16 février 1944 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; représentant de commerce ; résistant.

Domicilié à Paris (XVe arr.), exerçant la profession de représentant de commerce, Marcel Vatin fut arrêté le 18 novembre 1943 à Rennes (Ille-et-Vilaine) par la Sipo-SD pour « aide à l’ennemi et espionnage ».
Condamné à mort le 8 février 1944 par le tribunal militaire allemand du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (Paris, VIIIe arr.), il a été fusillé le 16 février 1944 au Mont-Valérien à 15 h 08.
Mention Mort pour la France attribuée par le Secrétariat général aux Anciens Combattants en date du 8 juin 1945.
Homologué résistance intérieure française (RIF), interné résistant.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, VIII 5, Boîte 5 (Notes Thomas Pouty). – J.-P. Besse, T. Pouty, Les fusillés (1940-1944), op. cit. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 586874 (à consulter).

Alain Prigent, Serge Tilly

Version imprimable