Né le 25 juillet 1923 à Vitry-sur-Orne (Moselle), massacré le 5 septembre 1944 à Rombas (Moselle) ; victime civile.

Le 4 septembre 1944, les autorités allemandes donnent l’ordre d’évacuer la commune de Rombas, à portée des troupes alliées. Certains habitants de cachent à l’usine ou dans les bois environnants, d’autres dans les localités voisines. Le reste est évacué vers l’Allemagne. Le lendemain, cinq hommes sont arrêtés par des SA allemands de Neunkirchen, en partie ivres et en colère, chargés de la surveillance du pont enjambant l’Orne à Rosselange. Victor Bednareck, Nicolas Esch, Edmond Rémy, François Rosignoli et l’Italien Enio Broccolo sont conduits au temple protestant de Rombas. Ligotés, frappés brutalement pendant des heures, les cinq hommes sont emmenés le 5 septembre vers 12 heures derrière le temple protestant, attachés à des arbres puis fusillés. Les Allemands placent alors des mines au milieu des arbres pour déchiqueter les cadavres. Leurs restes sont découverts le 7 septembre. La première version présente ces hommes comme des FFI, groupe de la vallée de l’Orne, sous l’autorité de Jean Bolis, qui auraient reçu la mission de s’emparer du pont enjambant l’Orne à Rosselange. La deuxième version explique que ces hommes ont été pris dans une zone évacuée alors qu’ils tentaient de rentrer chez eux pour récupérer des effets personnels.
Sources

SOURCES : SHD, DAVCC : Dossier-statut. — Arch. Dép. Moselle, : 69 J 12.

Cédric Neveu

Version imprimable