Résistant, fusillé sommaire le 6 juillet 1944 au Pont- Long à Pau (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques).

Résistant venant de Pont-Château (Loire-Atlantique), dans la Brigade De Milleret ("Carnot"), Henri Le Breton fut fait prisonnier à Portet. Il a été fusillé sommaire au Pont-Long à Pau le 6 juillet 1944.
Son nom est inscrit au Monument commémoratif de Portet qui compte 62 victimes.


Voir Pau (Basses-Pyrénées, actuellement Pyrénées-Atlantiques), champ de tir du Pont-Long, 6 juillet - août 1944
Sources

SOURCE : Renseignements communiqués par Jean-Claude Malé.

Version imprimable