Né le 21 septembre 1925 à Marseille (Bouches-du-Rhône), exécuté le 23 juin 1944 à Privas (Ardèche) ; apprenti boulanger.

Fils de Jean Régis Balazuc et de Marie Antoinette Reboulet.
, Maurice Balazuc, célibataire, domicilié à Uzer (Ardèche), était en résidence à Coux (Ardèche), quartier Saint-Ange.
Il a été abattu par une sentinelle allemande sans raison à Privas (Ardèche), route des Allières.
Maurice Balazuc a reçu la mention « Mort pour la France » par décision du secrétariat général aux Anciens combattants et victimes de guerre en date du 9 juillet 1945.
Sources

SOURCES : Notes de Jean-Pierre Besse. — État civil.

David Aguilar

Version imprimable