Né le 1er février 1872 à Rimont (Ariège), massacré le 21 août 1944 à Rimont (Ariège) ; victime civile.

Jean-François Rousse état le fils d’Alexandre Rousse et de Catherine Barrière.
Jean-François Rousse a été fusillé par les Allemands en représailles à l’action de maquisards le 21 août 1944 à Rimont (Ariège). Il a été retrouvé affaissé au chemin de la Tranchée, sur une charrue, au moment de sa mort. Jean-François Rousse était célibataire, sans profession (sans doute ancien agriculteur) au moment de sa mort.
Le jugement du tribunal civil de Saint-Girons (Ariège) du 4 octobre 1944 constata le décès et fut transcrit, le 20 octobre 1944, sur le registre de l’état civil de Rimont en lieu et place de l’acte de décès (les archives communales de Rimont avaient détruites le 21 août 1944, jour du massacre de citoyens et/ou résidents de la commune et de l’incendie du village).
Voir Lieu d’exécution de Rimont
Sources

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 4 E 6468, registre de l’état civil de Rimont, transcription (20 octobre 1944) du jugement du tribunal civil de Saint-Girons tenant lieu d’acte du décès de Jean-François Rousse. — Notes de Jean-Pierre Besse. — Notes d’André Balent. — Site de l’Association histariege consulté par André Balent.

David Aguilar, André Balent, Jean-Pierre Besse

Version imprimable