Né le 3 janvier 1926 à Foix (Ariège), tué le 6 juillet 1944 par la Milice ou les GMR à Roquefixade (Ariège) ; résistant FTPF de l’Ariège.

Jacques DANDINE (1926-1944)
Jacques DANDINE (1926-1944)
Cliché : AD Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla.
Le père de Jacques Dandine, Pierre, Léon, Honoré Dandine, né le 31 juillet 1891 à Vicdesssos (Ariège), exerça successivement les professions de maçon puis facteur des PTT à Foix (Ariège). Sa mère, Anna Donat, sans profession, était née à Foix le 14 novembre 1885.
En 1944, la famille résidait à Foix, quartier de la Condamine. Jacques Dandine, célibataire, avait 18 ans au moment de sa mort.
Maquisard FTPF (3101e compagnie, ancienne 1e compagnie de FTPF de l’Ariège. Voir : Pérez Bénito), Jacques Dandine suivit le parcours du maquis qui avait été formé à partir de 6 juin 1944. Le 6 juillet 1944, il a été tué, ou blessé, puis achevé lors des combats de Roquefixade, au lieu-dit Rambert. Les hommes de Vichy s’acharnèrent sur leurs victimes au point de les rendre méconnaissables.
Son corps, retrouvé avec ceux de 15 autres camarades le 6 juillet 1944, fut identifié le 16 septembre 1944 par son père, Jean-Marie Authié, trente-deux ans exploitant agricole à Roquefixade et Célestin Costecèque, soixante-huit ans, secrétaire de mairie à Roquefixade. L’état civil de Roquefixade le décrit comme blond aux cheveux très longs, portant un pantalon bleu marine à liseré jaune des Chasseurs alpins.
Jacques Dandine a reçu la mention « Mort pour la France ».
Son nom est inscrit sur le monument commémorant les morts de Roquefixade des 6 et 7 juillet 1944. Il figure également sur le monument aux morts de Foix.
Après avoir reçu les honneurs rendus à Nalzen puis à Pamiers aux victimes des combats de Roquedixade des 6 et 7 juillet 1944, le corps de Jacques Dandine fut inhumé à Foix, sa ville natale et de résidence.
Voir Fusillés sommaires, exécutés les 6 et 7 juillet 1944 à Roquefixade (Ariège)
Sources

SOURCES : AVCC Caen, 21 P 112065 . — Jean-Jacques Pétris, Le maquis de Roquefixade, Toulouse, imprimerie Espace repro, 1999, 125 p. ― Site histariege. ― Site MemorialGenWeb, consulté le 14 décembre 2015. — États civils de Foix et de Roquefixade. — Notes de Jean-Pierre Besse.

André Balent, Barbara Bonazzi

Version imprimable