Né le 11 avril 1914 à Urros Moncovo (Portugal), exécuté sommaire le 19 mai 1944 à Veaugues (Cher) ; chaudronnier ; militant communiste ; résistant dans la Nièvre et le Cher ; responsable régional des Francs-tireurs et partisans (FTP) du Cher.

Fils d’un ouvrier portugais venu s’installer en 1918 à Fourchambault (Nièvre), Antonio Baltazar avaient quatre frères et sœurs, les trois derniers étaient nés à Fourchambault après 1921. Il fut naturalisé français au mois de septembre 1933. Aide chaudronnier aux ateliers de Vauzelles, il épousa au mois de juin 1939 à Fourchambault, Rollande Louise Vallet, qui était sans profession. Le couple eut un fils.
Il participa à la reconstitution clandestine du Parti communiste et du syndicat à l’intérieur de son usine et fut arrêté le 28 décembre 1940 sur son lieu de travail. Interné à Cosne (Nièvre) puis à Rouillé (Nièvre) à partir du 2 novembre 1941, il fut privé de sa nationalité française en vertu du décret du 11 juin 1941.
Il s’évada le 4 janvier 1944 du camp de Rouillé et reprit aussitôt contact avec la Résistance, son entrée aux FTP date du 7 janvier 1944.
Le 19 mai 1944, alors qu’il était dans le train, les Allemands se livrèrent à une vérification des papiers des passagers en gare de Veaugues (Cher). Le même jour, un combat avait causé la mort de sept personnes, dont six FTP, dans la commune. Ses papiers n’étant pas en règle, il essaya de s’enfuir, selon certaines sources, ou sortit son arme et aurait peut-être abattu un officier allemand, selon d’autres sources. Il fut abattu sur place. Son acte de décès signale qu’il est mort en gare de Veaugues.
Il fut inhumé à Fourchambault le 12 octobre 1944 et homologué capitaine des Forces Françaises de l’Intérieure (FFI) à titre posthume au mois de mars 1947. En 1955, le titre d’interné résistant lui fut refusé mais il reçut celui d’interné politique.


Voir Veaugues (19 mai 1944)
Sources

SOURCES : SGA, DIMI, dossier 16 P 29874. — DAVCC, Caen.— AERI, La Résistance dans le Cher, CD-ROM. 

Jean-Pierre Besse

Version imprimable