Né le 21 novembre 1907 à Volvic (Puy-de-Dôme), mort de ses blessures le 27 août 1944 à Nanterre (Seine, Hauts-de-Seine).

Fils d’Étienne Bruère, employé à la Compagnie d’Orléans et Léontine, née Privat, sans profession, Émile Bruère épousa Émilienne Bruns, mécanicienne, le 22 avril 1940 au Péchereau (Indre). Le couple demeurait 70 rue Chevreul à Nanterre. Il quitta à bicyclette son domicile le 22 août 1944 pour se rendre à la Patte d’Oie à Herblay (Seine-et-Oise, Val-d’Oise).
Alors qu’il circulait vers le pont de La Folie à Nanterre, un groupe de soldats allemands tira à la mitrailleuse dans sa direction. Plusieurs passants furent atteints dont Émile Bruère. Robert Trass, agent technique et André Cayet qui habitaient au 165 rue de Valenciennes le transportèrent à l’Hôpital de la Maison départementale de Nanterre. Il y mourut de ses blessures cinq jours plus tard.
Sources

SOURCES : Arch. PPo. BA 1801, CB 90.35, 109W 2. — État civil en ligne cote FRAD063_6E_03815, vue 162.

Daniel Grason

Version imprimable