Né le 20 novembre 1894 à Azerat (Dordogne), massacré le 30 mars 1944 à Saint-Rabier (Dordogne) ; facteur auxiliaire des PTT à Azerat ; victime civile.

Les 30 et 31 mars 1944, à La Bachellerie et dans les communes environnantes parmi lesquelles celles d’Azerat et de Saint-Rabier, 23 personnes (dont 15 juifs) furent massacrées par un détachement de la division Brehmer (325e division de sécurité). Louis Bonnefont fut abattu dans les circonstances suivantes.
Selon la narration de Guy Penaud (voir sources), « le 30 mars 1944 […] le bourg [d’Azerat] fut cerné vers 8 heures. L’ancien noviciat congréganiste, qui abritait la mairie, les écoles et le presbytère, fut transformé en P.C. Cette commune avait pour maire Émile Coulon, 72 ans, qui laissait généralement le soin de l’administrer à son adjoint, Constant Lacoste, 70 ans, ancien inspecteur du contrôle des chemins de fer, et père du résistant et futur ministre Robert Lacoste. Ces deux élus étaient secondés par Mme Bonnefont, dont le mari, Louis, 50 ans, était facteur auxiliaire. Ils furent convoqués tous les quatre dès 8 heures du matin. Après un court interrogatoire, et sous l’inculpation d’avoir favorisé la Résistance et délivré des tickets d’alimentation au maquis, les hommes furent emmenés, vers 10 heures, à deux kilomètres du bourg dans un champ (près du pont de Rodas, à 400 m de la RN 89, route du Cor, sur le territoire de la commune de Saint-Rabier), abattus vers 10h30 et enterrés sur place. Leurs corps furent découverts par Francis Bouchal, 21 ans, qui avait entendu la fusillade. »
Voir : Lieu de massacre : La Bachellerie et ses environs (Dordogne), 30-31 mars 1944
Sources

SOURCES :
Guy Penaud, Les crimes de la division Brehmer, Périgueux, 2004, Éditions La Lauze, p. 211-217 ; 404. [Arch. Dép. Dordogne, 1 W 1901 et 14 J 45] — Bernard Reviriego, Les Juifs en Dordogne, 1939-1944, Périgueux, Editions FANLAC et Archives départementales de la Dordogne, 2003, p. 229-232 ; 243-245. — Paul Grelière, La commune de La Bachellerie pendant l’Occupation allemande, 1944, récit daté du 29 septembre 1944, Archives du Centre de Documentation juive contemporaine (CDJC), document XI°-35. Ce document est référencé in Bernard Reviriego, op. cit., p. 244, note 471 : relations de 21 pages datée du 29 septembre 1944, non signée, Arch. Dép. de Dordogne, 1573 W 8.
Internet (pages consultées le 29/10-2015) :
-  http://judaisme.sdv.fr/histoire/shh/htrhin/Netter.html [on peut y consulter le "Rapport de Gendarmerie de La Bachellerie, du 9 novembre 1944 » qui relate avec précision le massacre du 30 mars 1944.]

Dominique Tantin

Version imprimable