Né le 4 mars 1922 à Labrit (Landes), exécuté sommairement le 6 juillet 1944 à Pau (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques) ; cultivateur ; résistant, membre de l’Organisation de résistance de l’armée (ORA), corps francs Pommiès.

Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), Casimir Fautous entra dans le corps francs Pommiès le 6 juin 1944.

Arrêté par l’armée allemande le 3 juillet 1944 à Portet (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques), il fut interné jusqu’au 6 juillet 1944 à la caserne Bernadotte avant d’être fusillé au champ de tir du Pont long près de Pau avec 42 autres maquisards.

Son nom figure sur le monument aux morts de Luglon.


Voir Pau (Basses-Pyrénées, actuellement Pyrénées-Atlantiques), champ de tir du Pont-Long, 6 juillet - août 1944
Sources

SOURCE : Notes Jean-Pierre Besse.— Gilbert Dupau et François Campa , Résistance et Déportation 1940.1944 dans les Landes par les stèles, les plaques et les monuments, éditions Gascogne, 2004.— Revue de la Résistance, N°30. Juillet 2008.

Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

Version imprimable